Sélectionner votre langue : Français

18 - 11 - 2016

MA_Marseillaise-visuel-ep20

Rouget de Lisle & La Marseillaise : épisode 20

MA BA marseillaise 2001 300x225 Rouget de Lisle & La Marseillaise : épisode 20 MA BA marseillaise 2002 300x225 Rouget de Lisle & La Marseillaise : épisode 20

5 bis rue de Verneuil dans le 7e arrondisement de Paris, devant la demeure de Serge Gainsbourg
© Sylvie Picolet

Parodie, etc.

Dès sa création en 1792, le chant de Rouget de Lisle est traduit, cité, parodié, détourné… Les Français, comme de nombreux étrangers, s’approprient La Marseillaise, rapidement, durablement mais aussi partiellement. Les uns reprennent certaines paroles, d’autres quelques notes de musique… Elle est revendiquée et décriée, encensée et combattue.

Voici quelques exemples de ces « réemplois » :

Le 2 octobre 1792, le compositeur François-Joseph Gossec (1734-1829) harmonise et orchestre le chant pour la première fois dans une œuvre intitulée L’Offrande à la liberté. En 1792 toujours, le chant est détourné pour composer un hymne carnavalesque parisien intitulé Le Retour du soldat qui rend hommage à la cuisine française. Le chant surnommé La Marseillaise de la Courtille reprend la forme écrite et l’air de La Marseillaise de Rouget de Lisle.

En 1840, Richard Wagner (1813-1833) écrit, de Paris où il vit, à Robert Schumann (1810-1856) : « J’apprends que vous avez mis en musique les Grenadiers de Heine et que La Marseillaise y apparaît à la fin. Je les ai également mis en musique l’hiver dernier et j’y avais également introduit La Marseillaise. Ce n’est pas sans signification ! »

Après la Libération, à Londres en 1946, le guitariste Django Reinhardt et le violoniste Stéphane Grappelli improvisent une version jazz de La Marseillaise, qui est enregistrée sous le titre anglais de Echoes of France. En 1967, la BBC commande aux Beatles une chanson simple et universelle à diffuser en mondovision dans l’émission Our World. La chanson de John Lennon, All You Need Is Love est retenue, notamment pour ces nombreuses citations musicales qui lui donnent une dimension internationale. La Marseillaise est citée par quelques notes au tout début de la chanson.

La Marseillaise de la Courtille

Refrain:
À table, citoyens,
Videz tous les flacons,
Buvez, mangez, qu’un vin bien pur
Humecte vos poumons !
– couplet 1 –
Allons enfants de la Courtille,
Le jour de boire est arrivé,
C’est pour nous que le boudin grille,
C’est pour nous qu’on l’a conservé (bis)
Ne vois-tu pas dans la cuisine
Rôtir des Dindons et Gigots!
Ma foi, nous serions bien nigauds
Si nous leur faisions triste mine.
[…]

Aux armes et cætera

En janvier 1979, Serge Gainsbourg (1928-1991) compose les paroles de Aux armes et cætera à partir de celles de La Marseillaise de Rouget de Lisle. Il a raconté, par la suite, qu’il ne connaissait pas tous les couplets de l’hymne, il a donc consulté le Grand Larousse et Le Littré et constaté que pour gagner de la place, les paroles du refrain n’étaient pas répétées mais remplacées par et cætera, ou etc. ou bis… C’est une pratique très courante qui est déjà visible sur la première impression de Philippe-Jacques Dannbach (1747-1812), à Strasbourg en 1792.

En cinq jours, Gainsbourg enregistre son premier album reggae et cette chanson dans les Studios Dynamic Sounds à Kingston en Jamaïque avec des musiciens et chanteurs de reggae qui composent la musique de la chanson. Il y a notamment le percussionniste Sticky Thompson (1936-2014), les claviers Mikey Mao Chung (né en 1954) et Radcliffe Bryan, le batteur Sly Dunbar (né en 1952) et son complice le bassiste Robbie Shakespeare (né en 1953), ainsi que les choristes de I-Threes – l’épouse de Bob Marley, Alvarita Anderson Marley, Judy Mowatt (née en 1952), et Marcia Griffiths (née en 1954). Sly and Robbie et les I-Threes rejoignent Gainsbourg pour la tournée française de l’album.

Cette reprise de La Marseillaise fait scandale. Gainsbourg est menacé de mort par courrier, insulté dans la presse. Il répond qu’il est un insoumis et rappelle que le reggae est une musique révolutionnaire comme La Marseillaise était un chant révolutionnaire. Lors d’un concert, donné à Strasbourg le 4 janvier 1980, il apparaît sur scène sans ses musiciens et chanteurs. Devant une assemblée hostile à sa chanson, qui compte des militaires déterminés à l’empêcher de chanter, il entonne a capella La Marseillaise dans sa version traditionnelle, poing levé, sous l’œil médusé des militaires. Quelque temps plus tard il se réconcilie publiquement avec l’armée française lorsque des légionnaires l’invitent lors d’une commémoration de la bataille de Camerone. L’album est disque de platine en quelques mois, avec plus d’un million d’exemplaires vendus. En 1981, dans une vente aux enchères à l’Hôtel Drouot, Gainsbourg achète une partition manuscrite de La Marseillaise signée Rouget de Lisle.

En 2002, Jack Lang, ministre de l’Éducation, fait adresser à tous les établissements scolaires un livre-CD contenant quatorze versions différentes de La Marseillaise. Sur la couverture, Jessye Norman est drapée dans un immense drapeau français. Jack Lang écrit dans la préface : « Ce chant que les peuples du monde en lutte pour leur liberté se sont appropriés est devenu international et fait partie du patrimoine de l’humanité. » Le CD contient entre autres la version orchestrée par Hector Berlioz, celles de Karlheinz Stockhausen (1928-2007), de Jacky Terrasson (né en 1965), de Serge Gainsbourg…

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires