Sélectionner votre langue : Français

3 - 05 - 2018

MA_Actualites_Garde-imperiale-ep4

La Garde impériale, épisode 4 : Les armes du chasseur, fusil et sabre

Le chasseur à pied de la Garde impériale est équipé d’un fusil que le fantassin charge avec une cartouche contenant de la poudre et une balle en plomb de forme sphérique. Fiable et simple d’usage, ce fusil possède un système de mise à feu à silex qui, lorsque le fantassin appuie sur la détente, vient percuter la batterie. Au contact de cet élément métallique, le silex provoque des étincelles enflammant la poudre qui projette la balle. Le fantassin peut également utiliser son fusil au corps à corps après l’avoir équipé d’une baïonnette. Conçu selon un gabarit standard qui en permet la fabrication par centaines de milliers, ce fusil équipe les armées de Napoléon. Selon les dires de l’Empereur, « le fusil est la meilleure machine de guerre qui ait été inventée par les hommes ».

Le chasseur possède également un sabre d’infanterie surnommé « briquet » en raison de la ressemblance de sa garde avec les briquets de l’époque. A la fin du XVIIIe siècle, il est caractéristique de l’équipement des sous-officiers et des compagnies de grenadiers et de chasseurs. Peu utilisé sur les champs de bataille, le sabre sert surtout comme un outil lors des bivouacs pour débroussailler, trancher le petit bois ou la nourriture.

Illustration : Lucien Rousselot, Infanterie de la Garde impériale planche n°58 © Musée de l’Armée, Dist. RMN, image musée de l’Armée

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires