Sélectionner votre langue : Français

12 - 08 - 2013

Histoire d'Armes bandeau épisode 10

Histoires d’Armes épisode 10 : de loin/l’armement, industrie pionnière

10image01 Histoires d’Armes épisode 10 : de loin/l’armement, industrie pionnière

A gauche : Fusil d’infanterie modèle 1777, à droite : coffret de vérification du fusil modèle 1777

LES NECESSITES D’UNE PRODUCTION RATIONNELLE

Produire à des centaines de milliers d’exemplaires et au meilleur coût des armes fiables et performantes n’est pas chose facile. La France adopte en 1777 un système d’armes harmonisé qui comprend des modèles précisément définis de fusils, mousquetons et pistolets. On développe parallèlement des outils spécifiques de vérification, comme ce coffret contenant des gabarits qui assurent, avec plus de précision que le coup d’oeil du spécialiste le contrôle des dimensions des pièces, afin de faciliter la fabrication et la réparation des armes.

AUX SOURCES DE L’INDUSTRIALISATION

L’artillerie française, responsable de la production d’armes, s’engage au XVIIIe siècle dans une démarche novatrice de standardisation des matériels, de formation des officiers et de contrôle de la production, assurée par des fournisseurs privés. Sous l’impulsion de Jean-Baptiste Vaquette de Gribeauval (1715-1789), premier inspecteur de l’Artillerie de 1777 à 1789, elle met en place des principes fondateurs de l’industrie moderne, comme la conception de pièces de dimensions rigoureusement identiques pouvant être assemblées et remplacées sans modification, dès 1764 pour les matériels d’artillerie. Honoré Blanc, armurier et contrôleur des manufactures, conçoit avec le soutien de Gribeauval les armes du système 1777 et de nombreux outils de mécanisation de leur production. L’opposition des fabricants, dont les bénéfices voire les emplois sont menacés, puis la chute de la monarchie, empêchent la mise en place de ces procédés en France. Repris aux États-Unis sous l’impulsion de Thomas Jefferson, admirateur d’Honoré Blanc, ils sont aujourd’hui considérés comme un des fondements majeurs du développement industriel au XIXe siècle.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires