Sélectionner votre langue : Français

5 - 12 - 2016

MA_Marseillaise-visuel-ep21

Rouget de Lisle & La Marseillaise : épisode 21

MA BA marseillaise 2101 300x225 Rouget de Lisle & La Marseillaise : épisode 21 MA BA marseillaise 2102 300x225 Rouget de Lisle & La Marseillaise : épisode 21

La place de la République en mars 2016
© Sylvie Picolet

La Marseillaise aujourd’hui

C’est le chef de la musique de la Garde républicaine de 1927 à 1944, Pierre Dupont (1888-1969), qui a adapté aux orchestres militaires et à la diversité de leurs instrumentations la version officielle de l’hymne national en usage aujourd’hui. La Marseillaise est jouée et/ou chantée lors des cérémonies officielles ; elle est également interprétée lors des rencontres sportives internationales.

Le 24 janvier 2003, l’Assemblée nationale inscrit, au sein de la loi de programmation de la sécurité intérieure – LOPSI –, un amendement créant le délit « d’outrage » au drapeau français et à l’hymne national, qui s’applique aux manifestations réglementées par les autorités publiques. En mars 2005, la loi Fillon rend obligatoire l’apprentissage de La Marseillaise dans les classes maternelles et primaires.

En septembre 2015, dans un contexte de réaffirmation des valeurs et principes de la République que sont la laïcité, la liberté, l’égalité, la fraternité et le refus de toutes les discriminations, le président de la République François Hollande déclare 2016, année de La Marseillaise. Il rappelle que « l’hymne national est pour tous les Français, un chant de rassemblement […] c’est – dans les moments que nous traversons – très important que nous puissions nous unir face à des menaces, elles existent – le terrorisme –, face à des enjeux considérables qui se passent loin d’ici mais qui nous concernent tous – la guerre –, face à des peurs que nous pouvons ressentir, des inquiétudes qui peuvent nous traverser, des espoirs que nous devons avoir […] »

Le 6e couplet

Amour sacré de la Patrie
Conduis, soutiens nos bras vengeurs !
Liberté, Liberté chérie,
Combat avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents !
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

En hommage aux victimes de 2015

À la suite des attentats du 13 novembre 2015, l’hymne français est chanté spontanément aux quatre coins du monde, par des anonymes comme par des célébrités. Internet permet une diffusion quasi instantanée de ces hommages aux victimes et du soutien moral ainsi apporté aux Français.

MA BA marseillaise 2103 190x300 Rouget de Lisle & La Marseillaise : épisode 21

La République © Sylvie Picolet

L’Hôtel national des Invalides accueille habituellement les hommages aux militaires, aux résistants, aux pensionnaires de l’institution nationale des Invalides ou aux personnalités distinguées par la nation.

Le 27 novembre 2015, le président de la République, les membres du gouvernement et les proches des victimes sont réunis dans la cour d’honneur pour rendre un hommage national aux victimes civiles et militaires des attentats. Les chanteurs de l’Académie de l’Opéra de Paris, le Chœur de l’Armée française accompagné par l’orchestre de la Garde républicaine interprètent alors la version de La Marseillaise orchestrée par Hector Berlioz. Lors des cérémonies officielles un ou deux couplets et le refrain sont généralement interprétés. Le choix des couplets est effectué en fonction de l’événement. Lors de la cérémonie aux Invalides, le 6e couplet, qui est rarement donné, a suivi le 1er couplet et le refrain.

La Marseillaise a également été chantée sur la place de la République par des anonymes comme par des personnalités officielles françaises et étrangères. La statue de Léopold Morice (1846-1919) intitulée Monument à la République, inaugurée en 1883, a été spontanément investie comme lieu de mémoire et d’hommage aux victimes comme le montre la photo ci-dessus.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires