Sélectionner votre langue : Français

22 - 03 - 2018

MA_BA_une-vie-dengagement_ep15-FR

« Une vie d’engagement », épisode 15 : Alfred Heurtaux

Naissance : 20 mai 1893
Décès : 30 décembre 1985
Compagnon de la Libération – décret du 12 juin 1945

Saint-cyrien, sous-lieutenant de Hussards, il est blessé dans les premiers combats de 1914. Passé dans l’aviation, il abat son premier ennemi en mai 1916 puis rejoint le légendaire « Groupe des Cigognes ». As parmi les as dans cette unité d’élite, il vole aux côtés de pilotes d’exception tels René Fonck et Georges Guynemer. Il prend la tête de l’escadrille N3 après l’offensive de la Somme en novembre 1916 et reçoit comme appareil le nouvel et élégant SPAD VII. Blessé deux fois en mars puis septembre 1917, il doit être éloigné du front. « Pilote de combat incomparable », virtuose des nouvelles tactiques qui doivent tout à l’audace et à l’habileté des pilotes, il termine la guerre avec le palmarès de 21 victoires homologuées et 16 citations.

Démobilisé après la défaite de juin 1940, l’as de la Grande Guerre entre en Résistance en créant le réseau de renseignements Hector. La police militaire allemande le traque et l’arrête en novembre 1941. Il est déporté en Allemagne et interné dans différentes prisons puis au camp de Buchenwald jusqu’à la fin du conflit.

Consultez sa biographie détaillée

Légende : Alfred Heurtaux devant son avion Spad. © Musée de l’ordre de la Libération

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires