Sélectionner votre langue : Français

14 - 05 - 2017

MA_Actualites_Canons-invest

Des coups de canon aux Invalides pour la cérémonie d’investiture du Président de la République

Lors de la cérémonie d’investiture du Président de la République, des coups de canon peuvent être entendus aux Invalides. Nous vous proposons aujourd’hui de revenir sur cette tradition qui a perduré depuis l’Ancien Régime.

Ce salut protocolaire fut adopté officiellement en 1842, pour les autorités civiles et militaires, ainsi que pour les cérémonies du 14 juillet. Mais cette tradition remonte en réalité à l’Ancien Régime : 101 coups de canons étaient tirés pour annoncer la mort du roi ou de la reine et l’avènement de son successeur.

L’article 301 du décret du 4 octobre 1891 définit le salut à 101 coups de canon pour le Président de la République. Le dernier souverain à avoir été salué par 101 coups de canon fut la reine d’Angleterre accueillie par le Président René Coty en avril 1957. En 1958, Charles de Gaulle ramène ce nombre à 21. En 1981, 21 coups de canons furent tirés pour l’investiture de François Mitterrand par deux obusiers depuis l’hôtel des Invalides.

En 1988, pour l’investiture de François Mitterrand et en 1995 pour celle de Jacques Chirac, 21 coups furent tirés par deux chars AMX 30. En 2002, les munitions à blanc des AMX 30 n’étant plus fabriquées, ce sont deux canons de 75 qui tirèrent pour la deuxième investiture de Jacques Chirac.

11 502374 300x225 Des coups de canon aux Invalides pour la cérémonie dinvestiture du Président de la République

Canon français de 75 mm modèle 1897 sur affût © Paris – Musée de l’Armée, Dist. RMN-Grand Palais/Emilie Cambier

Actuellement, après la cérémonie d’investiture, le Président se rend sur la terrasse du parc de l’Élysée pour recevoir les honneurs militaires de la Garde républicaine. Celle-ci interprète l’hymne national et le chef de l’État passe en revue les troupes présidentielles. Au même moment, vingt-et-un coups de canon sont tirés à blanc depuis l’esplanade des Invalides par deux canons de 75 mm, modèle 1897, de la batterie d’Honneur de l’Artillerie (stationnée en temps normal à l’Ecole d’Artillerie de Draguignan). Les tirs sont effectués au rythme de six coups par minute.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires