Sélectionner votre langue : Français

10 - 02 - 2017

MA_La-Fayette_ep01

La Fayette nous voilà ! : épisode 1

MA BA La Fayette 0101 300x218 La Fayette nous voilà ! : épisode 1

Louis XVI, roi de France et de Navarre, assistant à l’embarquement des troupes pour la Guerre d’Indépendance américaine. © Paris – Musée de l’Armée, dist. RMN-GP Émilie Cambier

L’estampe ci-dessus est intitulée Louis XVI, roi de France et de Navarre, assistant à l’embarquement des troupes pour la Guerre d’Indépendance américaine. Il s’agit d’une représentation symbolique, car Louis XVI, durant son règne, n’a effectué que trois déplacements provinciaux : Reims, Cherbourg (20 juin 1786) et Varennes. L’estampe pourrait évoquer l’escadre de l’amiral d’Estaing qui part de Toulon le 13 avril 1778 ou celle du chevalier de Ternay qui part de Brest le 12 avril 1780 et transporte le corps expéditionnaire français jusque dans la rade de Newport.
MA BA La Fayette 0102 273x300 La Fayette nous voilà ! : épisode 1Les treize colonies sont : New Hampshire, Massachusetts, Connecticut, Rhode Island, New York, New Jersey, Pennsylvanie, Delaware, Maryland, Virginie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Géorgie. Lors du Second Congrès continental, l’assemblée de délégués des treize colonies adopte la Déclaration d’indépendance américaine, les articles de la Confédération et le drapeau des États-Unis (14 juin 1777). Ce drapeau varie selon les représentations et de nombreuses hypothèses y sont attachées : le Congrès « décide, que le drapeau des treize États-Unis sera constitué de treize bandes, alternativement rouges et blanches ; que le canton comportera treize étoiles, blanches sur un champ bleu, représentant une nouvelle constellation. »

Indépendance des États-Unis

La guerre d’Indépendance américaine (1775-1783)

La signature du traité de paix de Paris, le 10 février 1763, met fin à la guerre de Sept Ans (1756-1763) opposant l’Angleterre et la Prusse à la France, l’Autriche, la Russie, la Suède et l’Espagne. Cette victoire très coûteuse pour la couronne britannique a pour conséquence la création de nouvelles taxes pour les colons de la Nouvelle-Angleterre.
En 1775, les treize colonies, composées de colons anglais et d’autres pays européens, mais aussi d’Africains, en majorité des esclaves, et d’amérindiens, se révoltent. Les délégués des colonies réunies en congrès à Philadelphie, n’obtenant pas de réponse favorable à leurs requêtes de la part du roi d’Angleterre, décident de la rédaction d’un texte de Déclaration d’indépendance. En juin 1775, le Congrès crée l’Armée continentale et nomme le général George Washington (1732-1799) à sa tête. Le 4 juillet 1776, les représentants, à nouveau réunis à Philadelphie, signent la Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique.

Les Français dans cette guerre

Le Congrès de Philadelphie juge une aide extérieure indispensable, il se tourne vers la France. L’issue humiliante de la guerre de Sept ans l’incite à apporter son soutien aux treize colonies. En 1776, la France livre officieusement des armes aux insurgents.  Après leur victoire à Saratoga, le 7 octobre 1777, Louis XVI prend conscience qu’ils peuvent vaincre l’Angleterre. Le 17 décembre 1777, il annonce qu’il reconnait l’indépendance des Provinces unies d’Amérique du Nord. Une négociation aboutit le 6 février 1778 à la signature de deux traités, un Traité d’amitié et de commerce et un Traité d’alliance militaire tenu secret dans un premier temps. L’entrée officielle de la France dans le conflit transforme la révolte coloniale en guerre mondiale, d’autant que l’Espagne et la Hollande se joignent à elle.

 

 

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires