Sélectionner votre langue : Français

15 - 03 - 2017

MA_La-Fayette_ep09

La Fayette nous voilà ! : épisode 9

MA BA La Fayette 0901 219x300 La Fayette nous voilà ! : épisode 9

Affiche de recrutement par James Montgomery Flagg, 1918 © Paris, musée de l’Armée, dist. RMN-GP Émilie Cambier

L’une des plus célèbres affiches de recrutement est réalisée en 1918 par l’artiste James Montgomery Flagg (1877-1960). Elle est imprimée à plus de quatre millions d’exemplaires entre 1918 et 1919. Flagg s’est inspiré d’un dessin réalisé par Alfred Leete (1882-1933), paru dans le journal London Opinion du 5 septembre 1914, avant d’être utilisé comme affiche de recrutement par l’armée britannique. La force de cette affiche résidait dans l’interpellation directe du spectateur par le doigt pointé de Lord Kitchener (1850-1916), alors ministre de la Guerre du Royaume-Uni, et par un slogan patriotique qui cherchait à s’en prendre, au moins implicitement, à ceux qui n’y adhéraient pas. C’est une nouveauté qui marque la plupart des campagnes d’affichage du siècle.

Flag reprend ces éléments en les transposant. Le personnage est oncle Sam auquel Flag prête ses propres traits, pour ne pas avoir à payer un modèle explique-t’il plus tard. L’oncle Sam est l’une des personnifications les plus populaires des États-Unis. Ce personnage a été introduit dans les années 1830, puis popularisé par le dessinateur germano-américain Thomas Nast (1840-1902) à la fin des années 1870. Nast et John Tenniel (1820-1914) lui ont notamment ajouté une barbe. De nombreuses variantes ont été réalisées à partir de l’affiche de Flagg, aux États-Unis et dans plusieurs pays.

Entrée en guerre des États-Unis

Forces armées des États-Unis

En avril 1917, les États-Unis disposent d’une armée régulière fédérale, de la Garde nationale, de Marines, d’hommes de la National Naval Volunteers et de la défense des côtes, soit un effectif de 200 000 hommes. Le Compromise Act, loi du 3 juin 1916, autorise le président à porter, par des engagements volontaires, les effectifs à 300 000 hommes pour l’armée régulière et à 450 000 hommes pour la Garde nationale. Les engagements volontaires sont insuffisants. Le recours au service militaire obligatoire s’impose donc.

Service militaire obligatoire

La Loi sur le Selective Service Act avait été envisagée en décembre 1916. Le Congrès vote la loi de conscription le 18 mai 1917. Elle autorise le gouvernement fédéral à constituer une Armée nationale par l’enrôlement obligatoire. Du 5 juin au 24 août 1917, 10 481 000 Américains, âgés de 21 à 30 ans, seule tranche d’âge concernée alors, s’inscrivent dans les bureaux de recrutement. Un tirage au sort organisé le 13 juillet sélectionne 500 000 hommes du premier contingent de l’Armée nationale, incorporé fin septembre, et 187 000 hommes pour compléter l’Armée régulière et la Garde Nationale.

Recrutement

En 1917, le célèbre illustrateur Charles Dana Gibson (1867-1944), fonde, à la demande du gouvernement, un Committee of Pictorial Publicity (Comité de publicité picturale) réunissant de nombreux artistes, dont James M. Flagg. Ils sont entre autres chargés de réaliser des affiches de recrutement pour l’armée. Les illustrateurs produisent certaines des images les plus marquantes de la Première Guerre mondiale.

MA BA La Fayette 0902 229x300 La Fayette nous voilà ! : épisode 9

Affiche de recrutement par James McGibbon, 1919. © Paris, musée de l’Armée

Cette affiche de recrutement montre un homme vêtu et coiffé comme un soldat de l’armée américaine, mais non armé. Il s’agit d’un technicien militaire agenouillé devant une machine. Le slogan placé en haut de l’affiche est direct et court : Enlist in the signal corps (Engagez-vous dans le Signal Corps). En revanche, en bas de l’affiche le texte insiste sur la gratuité de la formation et sur la variété des postes que l’on peut occuper. L’United States Army Signal Corps élabore et gère les systèmes de communication et d’information pour le commandement et le contrôle des forces armées américaines. L’emblème du Signal Corps est visible sur l’affiche : une torche flamboyante entourée de deux drapeaux de signalisation croisés représente la signalisation et la communication.

L’armée américaine en 1918

À la demande du ministère de la Guerre, le Congrès a modifié la loi en août 1918 pour étendre la conscription aux hommes âgés de 18 à 45 ans. En juin 1918, on atteint le chiffre record de 10 000 soldats américains par jour envoyés en Europe. Le 11 novembre 1918, 2 millions de soldats américains sont stationnés en Europe et 2,5 millions sont sous les drapeaux aux États-Unis.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires