Sélectionner votre langue : Français

21 - 05 - 2016

MA-Napoleon-chevaux

Sauvons Vizir, épisode 17 : Napoléon préfère les chevaux entiers

Napoléon affectionne particulièrement les chevaux entiers, non castrés, tels que « Vizir », bien qu’il possède de nombreux hongres et juments parmi ses montures de selles.

Le capitaine Coignet nous livre dans ses Cahiers une anecdote à ce propos. L’action se situe le 16 juin 1815 à Fleurus : « Au travers de la plaine, se trouve un fossé de trois ou quatre pas de large ; le cheval de l’Empereur fit un petit temps d’arrêt, mon cheval franchit, et je me trouvais devant Sa Majesté, emporté par sa rapidité. Je craignais d’être grondé de ma témérité, mais pas du tout. Arrivé sur le mamelon, l’Empereur me regarde et me dit : « Si ton cheval était entier, je le prendrais ! ».

Accédez à la campagne de financement participatif “Sauvons Vizir, le dernier cheval de Napoléon”

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires