Sélectionner votre langue : Français

31 - 05 - 2016

MA-cavalerie-napoleonienne

Sauvons Vizir, épisode 34 : l’organisation de la cavalerie

Ce nouveau chapitre de notre feuilleton sera consacré à la cavalerie napoléonienne.

En 1804, Napoléon Bonaparte réorganise la cavalerie française qui se compose d’environ 80 régiments comptant à peu près 55 000 hommes, répartis en cavalerie lourde (carabiniers et cuirassiers), cavalerie légère (chasseurs à cheval et hussards), cavalerie de ligne (dragons et chevau-légers lanciers), cavalerie de la Garde impériale (grenadiers, chasseurs à cheval, dragons, chevau-légers lanciers). Cette réorganisation correspond à la conception stratégique et tactique de Napoléon.

La cavalerie lourde est appelée à effectuer la charge de rupture destinée à rompre les lignes ennemies. La cavalerie légère est chargée des opérations de reconnaissance, de harcèlement et de poursuite. La cavalerie de ligne progresse en appui des divisions d’infanterie. La cavalerie de la Garde impériale rassemble l’élite de la cavalerie. Ses fonctions sont multiples : missions d’honneur, protection de l’Empereur, interventions sur le champ de bataille, principalement lors des situations critiques.

Accédez à la campagne de financement participatif “Sauvons Vizir, le dernier cheval de Napoléon”

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires