Sélectionner votre langue : Français

20 - 11 - 2015

cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides

Pourquoi moins d’une semaine après les assassinats barbares, les concerts sont maintenus.

Discours introductif au concert du 19 novembre prononcé par le général Baptiste, directeur du musée de l’Armée.

“Nous sommes à moins d’une semaine des assassinats terroristes du 13 novembre. Alors posons-nous sans détour la question. Fallait-il, convenait-il de ne pas maintenir cette soirée de concert et de convivialité ? Avec Alain Fradin, le directeur général du CIC, grand partenaire du musée de l’Armée, nous avons répondu bien sûr que non, à l’évidence non, avec force et conviction non.

Et vous cher public, vous avez eu raison, mille fois raisons d’avoir répondu présents ce soir.

Car, comprenons bien, que ce qui est ciblé par ces barbares, c’est notre aspiration à la légèreté, à la joie de vivre, à l’émerveillement, à l’élévation de l’esprit par la culture, et au rire, le rire salvateur d’où jaillit la vie en cascades. L’art du bien vivre, de s’émerveiller ensemble, de communier autour d’une œuvre, c’est cela qu’ils abominent, c’est cela qu’ils veulent éradiquer.

Oh oui, ils savent parfaitement que plus le niveau culturel d’une société est élevé, moins les citoyens peuvent être endoctrinés. C’est pour cela que partout où ils ont régné ou règnent en maîtres – Afghanistan, Mali, Syrie-, ils détruisent toute trace d’histoire et de civilisation et interdisent toute manifestation culturelle.

Ils veulent obscurcir nos esprits et dicter nos pensées, nous imposer une société arriérée et rigoriste, ils veulent faire tomber sur notre civilisation une chape de grisaille et de tristesse.

Alors, chaque moment de joie et de plaisir que nous éprouvons est une défaite pour eux. Ne culpabilisons surtout pas et ne boudons surtout pas ce soir notre plaisir, c’est ce qu’ils recherchent. Et ne pensons pas que ce plaisir serait indécent vis-à-vis des victimes de ces monstrueux et lâches assassinats. Car celles et ceux qui ont été fauchés en cette noire soirée du 13 novembre, vivaient un moment de convivialité et de plaisir, plaisir de vivre une passion sportive commune, plaisir d’une soirée en terrasse pour profiter de cet été indien, plaisir de partager sa passion du rock, plaisir de flâner dans les rues de Paris, capitale mondiale de la culture. Oui, prendre du plaisir ce soir c’est leur rendre hommage et en quelque sorte prendre leur relai.

Et bien évidemment, ce soir, tout cela a un sens totalement décuplé, au cœur de l’Hôtel National des Invalides, monument symbolique de l’esprit de Défense de la Nation, lieu où la France rend hommage à ses soldats tombés pour la défense de ses citoyens et des valeurs communes qui nous animent.

Alors souhaitons-nous une belle soirée pleine de moments de grâce et de plaisirs et chaque fois que vous vous sentirez en harmonie ce sera autant de coups portés à la bête immonde.”

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires