Sélectionner votre langue : Français

27 - 02 - 2014

Concert Musique Ancienne le 6 mars 2014 ©FerranteFerranti

Les coulisses musicales : en mars retrouvez le cycle premières armes avec les élèves du Conservatoire de Paris !

Fruit d’un partenariat renouvelé depuis vingt ans avec le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (Cnsmdp), le cycle Premières Armes de la saison musicale du musée de l’Armée s’attache à promouvoir les jeunes talents de demain, dont les qualités d’interprétation et de virtuosité déjà confirmées ne manqueront pas de vous surprendre et de vous plaire !

Le premier rendez-vous de ce cycle se tiendra le jeudi 6 mars prochain à 20h en salle Turenne, et en prélude à ce concert où nous espérons vous retrouvez nombreux, découvrez quelques aspects de cet événement et du programme en compagnie de Pascal Duc, Responsable du Département de musique ancienne :

« La pratique de l’orchestre est une activité fondamentale pour les jeunes musiciens, et le conservatoire est un lieu privilégié pour prendre le temps, avant d’aborder la vie professionnelle, de se pencher sur le répertoire. Lors de nos saisons de concerts, dont chaque année plusieurs ont pour cadre les magnifiques salles du Musée de l’Armée, nous avons le souci de partager le travail entre musique de chambre et orchestre. Ces deux activités, complémentaires, font appel à des qualités différentes et se nourrissent l’une l’autre. Lors de chaque saison, nous avons également le souci d’inviter des chefs et directeurs d’ensemble qui, en transmettant leur longue et riche expérience, sont toujours très heureux de faire la connaissance de la jeune génération : ainsi, après Sigiswald Kuijken que nous avons eu la chance et le plaisir d’accueillir à l’automne dans un concert consacré à Carl Philipp Emanuel Bach à la Salle Turenne, c’est maintenant Martin Gester, chef d’orchestre et directeur musical du Parlement de Musique qui fera découvrir aux élèves le répertoire italien du milieu du dix-huitième siècle, mélangeant à des pièces d’orchestre du “grand répertoire” (Handel) des pièces moins connues (le concerto grosso “Il pianto d’Arianna” de Locatelli). Et comme il est fondamental pour les instrumentistes de prendre pour modèle l’art vocal, Martin Gester a choisi de compléter le programme par des airs extraits des ouvrages lyriques de Nicola Porpora et Giovanni Battista Ferrandini, deux compositeurs représentatifs de l’art de l’opéra en Europe en ce milieu du dix-huitième siècle. »

Martin Gester, qui dirigera lors du concert l’Ensemble instrumental et vocal du Département de Musique Ancienne du Cnsmdp, vous apporte un éclairage sur certains aspects de cet événement :

« Des opéras de l’époque baroque, quelquefois, ne survivaient que les lamenti des héroïnes au désespoir : “les plus désespérés sont les chants les plus beaux” dit la Muse chez Musset… Ariane voyant fuir Thésée, le berger Acis, l’amant persécuté de Galatée ou Marie pleurant son fils crucifié ont inspiré aux compositeurs Haendel, Porpora et Ferrandini des pages sublimes qui se reflètent dans des œuvres instrumentales particulièrement inspirées. »

Achetez dès à présent vos billets pour le concert du jeudi 6 mars

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires