Sélectionner votre langue : Français

3 - 10 - 2014

Les Invalides dans la Grande Guerre, épisode 22 : 4 juillet 1917, célébration de l’Independence Day !

Cette photographie montre le général américain Pershing marchant d’un bon pas dans la cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides le 4 juillet 1917. Juste à sa gauche, tenant son haute forme à la main, le président de la République française, Raymond Poincaré, suit le rythme.

Des soldats américains, de même taille, sont au garde à vous en ligne et retiennent la foule qui se presse pour regarder les chefs militaires et politiques. Le public a envahit les galeries supérieures de la cour, il forme même une sorte de pyramide dans la cour, à droite de l’image. À gauche de l’image, des soldats français, coiffés du casque Adrian, montent la garde, baïonnette au fusil.

Cocarde  française © Paris, musée de l’ArméeÀ l’arrière-plan, un aéroplane Caudron G4 français évoque le rôle de l’aviation pendant la Grande Guerre. On distingue la cocarde au bout de ses ailes.Cocarde  de la Royal Air Force britannique  © Paris, musée de l’Armée
Français et Américains célèbrent ensemble la fête nationale des États-Unis. Les Français remettent officiellement aux Américains des emblèmes de la guerre d’Indépendance conservés par le musée de l’Armée. En retour, des volontaires américains offrent leurs drapeaux au directeur du musée, le général Niox. La cérémonie se déroule en présence de Pershing, de Poincaré, de Painlevé, ministre de la Guerre, du ministre de la Marine, des présidents du Sénat et de la Chambre, mais aussi du maréchal Joffre, du général Foch, de députés, ainsi que de descendants de combattants de la guerre d’Indépendance américaine.

Pershing est situé en face du drapeau américain. Paul Painlevé a placé son chapeau au niveau de sa poitrine et regarde en direction du photographe. Le maréchal Joffre et le général Foch sont placés au second rang, ils sont à peine visibles sur cette photographie. © Paris, musée de l’Armée

Black Jack

La guerre sous-marine à outrance ayant été déclenchée début 1917 par l’Allemagne, les États-Unis déclarent la guerre à cette dernière le 6 avril 1917. Le président Wilson choisit le général John Joseph Pershing (1860-1948), surnommé Black Jack, pour commander en France le corps expéditionnaire américain (American Expeditionary Force, AEF). Pershing, qui parle bien le français, arrive à Paris dès juin 1917.

Après la cérémonie dans la cour d’honneur, la musique américaine défile sur l’esplanade, devant la façade nord, suivie par le cortège officiel. Au dessus du porche permettant d’accéder à la cour, les trois grandes fenêtres de la salle d’honneur sont ouvertes. Il semble que plusieurs personnes soient montées sur le toit du pavillon central, au-dessus du bas-relief représentant Louis XIV à cheval, pour assister au défilé. © Paris, musée de l’Armée

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

2 commentaires

  1. 27 mai 2015 à 15h03

    Musée de l'Armée |

    Cher Monsieur, nous vous remercions de votre demande et de votre intérêt pour notre blog. Le département en charge des collections iconographiques vous répondra dès que possible. Cordialement, Le musée de l'Armée
  2. 24 mai 2015 à 15h51

    MERCERON |

    Bonjour. Faisant une recherche sur les américains présents en Maine-et-Loire 49 de 1917 à 1919, je recherche une photo du marquis de Dampierre, angevin, qui accueillit Pershing aux Invalides le 4 juillet 1917. Merci de votre concours sur ce sujet. PS : je recherche aussi les régiments US qui ont cantonné dans le département.