Sélectionner votre langue : Français

7 - 04 - 2013

Cycle cinéma Napoléon et l'Europe

Cycle cinéma « Travelling sur une épopée », en écho à l’exposition « Napoléon et l’Europe » : réservez vos places

La grande épopée napoléonienne ne cesse d’inspirer de nombreux réalisateurs auxquels on doit aujourd’hui une vaste filmographie sur le sujet. Autour de la projection de 5 long-métrages suivie de débats, ce cycle propose, en présence de spécialistes ou d’intervenants, d’aborder les représentations et mises en récit cinématographiques des grandes batailles de l’Empire, tout en s’attachant au « phénomène médiatique » que suscite le personnage de Napoléon.

Les séances sont animées par David Chanteranne, historien, et rédacteur en chef du magazine Napoléon Ier.

  • Lundi 8 avril – 19h / Invitée : Claudia Cardinale, actrice (sous réserve)

Austerlitz, d’Abel Gance (France – Italie – Yougoslavie – Lichtenstein) / 1960 / 166 mn – Couleurs – VF

Avec Pierre Mondy (Napoléon), Claudia Cardinale (Pauline Borghèse), Martine Carol (Joséphine de Beauharnais), Vittorio de Sica (Pie VII).

1802. Bonaparte, Premier Consul, signe dans l’allégresse générale la paix d’Amiens avec l’Angleterre. Sa famille, par ambition, et Talleyrand, par calcul politique, le poussent à se faire proclamer empereur. Mais les agissements de l’Angleterre, joints à ceux des empereurs d’Autriche et de Russie, le contraignent à devancer la guerre que ceux-ci veulent lui déclarer. Une fresque historique qui offre un des Napoléons cinématographiques les plus captivants.

  • Mardi 9 avril – 19h / invitée : Emilie Robbe, commissaire de l’exposition

Master and Commander : De l’autre côté du monde, de Peter Weir (USA) / 2003 /138 mn – Couleurs – VOST

Avec Russell Crowe (capitaine Jack Aubrey), Paul Bettany (Dr. Stephen Maturin, le chirurgien), James d’Arcy (1er lieutenant Tom Pullings).

1805. Jack Aubrey, le commandant du navire le « Surprise », est un capitaine des plus brillants et respectés de la marine royale anglaise. Attaqué par l’Achéron, un corsaire français, le « Surprise » sort mal en point de l’affrontement. Obsédé par son ennemi, Jack se lance à sa poursuite, quitte à perdre le soutien de son équipage. Ce film d’aventure n’en reste pas moins une réflexion sur les qualités qui élèvent l’homme au-dessus de sa condition.

  • Mercredi 10 avril – 19h /

Maria Walewska (Conquest), de Clarence Brown (USA) / 1937 / 113 mn – Noir & Blanc – VOST

Avec Greta Garbo (comtesse Maria Walewka), Charles Boyer (Napoléon), Réginald Owen (Talleyrand).

Pologne, janvier 1807. Les cosaques pillent le palais du comte Walewski et de sa jeune femme Marie. Après avoir limité les dégâts, Paul, le frère de Marie, annonce l’arrivée imminente de Napoléon dans la ville voisine. Fascinée par l’empereur, Marie fait le voyage et lui est officiellement présentée lors du bal du prince Poniatowski. Cette brillante évocation romanesque des amours de Napoléon et Marie Walewska s’articule dans une parfaite rigueur de film historique fort scrupuleux des lieux et des évènements.

  • Samedi 13 avril – 17h / invitée : Colette Tolstoï, présidente de l’association Les amis de Tolstoï

Guerre et Paix (War and Peace), de King Vidor (Italie – USA) / 1956 / 208 mn – Couleurs – VOST

Avec Audrey Hepburn (Natacha Rostov), Henry Fonda (Pierre Bezoukov), Mel Ferrer (Andrei Bolkonski)

1805. L’armée napoléonienne, après d’écrasantes victoires en Europe, pénètre en Russie. A Moscou, des troupes fraîches se préparent à aller le contrer et pourtant l’ambiance dans la capitale reste encore gaie et enjouée. Cette superproduction hollywoodienne est servie par une distribution sans égale, des costumes somptueux et une mise en scène de premier ordre.

  • Dimanche 14 avril – 17h / invité : Jean TULARD, historien

Waterloo , de Serguej Bondartchouk. (Italie – URSS) / 1970 / 134 mn – Couleurs – VOST

Avec Rod Steiger (Napoléon), Orson Welles (Louis XVIII), Christopher Plummer (duc de Wellington).

Mars 1814, les Alliés viennent d’entrer à Paris. Napoléon, qui se trouve à Fontainebleau, se voit contraint d’abdiquer. Après des adieux déchirants à son armée, le « petit caporal » est exilé à l’île d’Elbe. Mais au bout de quelques mois, il parvient à déjouer la surveillance de ses bourreaux et à reprendre son pouvoir aux Tuileries. La France doit une nouvelle fois se préparer à affronter les armées alliées. Animé d’une ambition gigantesque et démentielle, S. Bondartchouk délivre ici une fresque guerrière d’une puissance rarement égalée.

Informations pratiques :

Auditorium Austerlitz

Réservation sur : http://www.musee-armee.fr/programmation/cinema/agenda-des-seances.html

ou au 01.44.42.38.77 du lundi au vendredi de 10h à 17h

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires