Sélectionner votre langue : Français

27 - 05 - 2016

L'hyperbataille de Verdun, épisode 28

L’hyperbataille de Verdun, vingt-huitième épisode : Verdun et la réconciliation franco-allemande

L’image de François Mitterrand et d’Helmut Kohl, main dans la main, à l’ossuaire de Douaumont, est l’un des plus importants symboles de la réconciliation franco-allemande.

MA BA expoverdun 2801 300x228 Lhyperbataille de Verdun, vingt huitième épisode : Verdun et la réconciliation franco allemande

C’est le chancelier allemand qui est à l’origine de cette rencontre. Il s’était dit soulagé de ne pas avoir été invité, en juin 1984, aux cérémonies du quarantième anniversaire du débarquement de Normandie, tant il jugeait « ambivalent » cet événement étroitement lié à la défaite allemande. Une cérémonie exclusivement franco-allemande est alors programmée à Verdun, lieu d’un des plus terribles affrontements entre les deux nations.

Le 22 septembre 1984, au sein de la nécropole nationale qui jouxte l’ossuaire de Douaumont, les deux hommes se recueillent devant un catafalque symbolique, recouvert des deux drapeaux, quand retentit l’hymne national allemand. Juste avant que la fanfare n’enchaîne sur La Marseillaise, le président français prend la main du chancelier allemand et les deux hommes restent ainsi, main dans la main, durant toute l’exécution de l’hymne français.

Ce geste très fort entre les deux hommes d’Etat de sensibilités politiques pourtant différentes marque une évolution de la signification symbolique qui s’attache à Verdun, devenu ainsi un lieu de mémoire de la réconciliation franco-allemande.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires