Sélectionner votre langue : Français

8 - 02 - 2018

MA_BA_une-vie-dengagement_ep3-FR

« Une vie d’engagement », épisode 3 : François d’Astier de la Vigerie

Naissance : 7 mars 1886
Décès : 9 octobre 1956
Compagnon de la Libération – décret du 8 novembre 1944

Lieutenant sorti de Saint-Cyr, il prend part aux premiers combats de la Grande Guerre dans la cavalerie avant de demander à servir dans l’aviation en décembre 1915. Pilote de chasse, promu capitaine, il vole sur des biplans Nieuport et SPAD au sein de l’escadrille 65 puis comme commandant de l’escadrille 88. « Pilote de chasse brave, hardi et plein de sang-froid », il obtient plusieurs victoires confirmées et 7 citations ; il est blessé deux fois au-dessus des lignes ennemies lors des batailles de la Somme en 1916 et du Chemin des Dames en 1917.

Après la guerre, il poursuit sa carrière militaire. Général, il dirige la bataille aérienne de France lors de la campagne de mai-juin 1940. Entré tôt en résistance, il rejoint le général de Gaulle à Londres en 1942 et devient notamment commandant supérieur des troupes françaises en Grande-Bretagne. Nommé ambassadeur à la fin de la guerre, il reste toute sa vie fidèle aux vues politiques du chef de la France libre.

Le capitaine d’Astier de la Vigerie, commandant de l’escadrille N 88 / SPA 88 pose devant son Nieuport 17 sur le terrain de Chaux (Belfort) – Son avion porte toujours l’insigne hérité de l’escadrille N 65 (chimère) où il a été affecté auparavant. © Famille de François d’Astier de la Vigerie.

Consultez sa biographie détaillée

Légende : Le capitaine d’Astier de la Vigerie, commandant de l’escadrille N 88 / SPA 88 pose devant son Nieuport 17 sur le terrain de Chaux (Belfort) – son avion porte toujours l’insigne hérité de l’escadrille N 65 (chimère) où il a été affecté auparavant © Famille de François d’Astier de la Vigerie

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires