Sélectionner votre langue : Français

17 - 07 - 2013

expo_blois

Histoires d’Armes : le musée de l’armée s’expose hors les murs

Histoires d’Armes au château royal de Blois 6 juillet – 3 novembre 2013

Depuis 1998, la ville de Blois accueille les Rendez-vous de l’Histoire, un grand week-end où professionnels et publics passionnés se retrouvent pour échanger, débattre, s’interroger autour de cette discipline. Le thème de l’édition 2013, la Guerre, est l’occasion pour le musée de l’Armée de prêter une trentaine de pièces, certaines exceptionnelles.
À la demande de sa tutelle, la direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives du ministère de la défense, le musée de l’Armée s’est associée au château royal de Blois pour présenter dans ce lieu prestigieux une exposition intitulée Histoires d’Armes. Celle-ci proposera une exploration, parfois insolite, des instruments qui ont écrit l’histoire de la guerre en occident, de l’âge du bronze à nos jours.

pavie Histoires dArmes : le musée de l’armée s’expose hors les murs

L’épée de Pavie, arme d’apparat de François Ier (bataille de Pavie le 24 février 1525) © musée de l’Armée (Dist. RMN-Grand Palais) photo Pascal Segrette

Les armes, témoignages d’une époque

L’histoire violente des conflits de l’humanité est en effet, d’abord, celle de ces armes qui prolongent le bras et l’œil du combattant et qui, au-delà de leur ingéniosité destructrice, nous apprennent beaucoup sur les sociétés qui les ont forgées. de l’épée médiévale au drone, des premières armes à feu au missile sol-air, l’histoire des armes apparaît en premier lieu comme celle d’une formidable évolution technologique, ayant conduit à dilater le champ de bataille jusqu’à l’échelle planétaire.

… d’une société …

Mais ces mutations techniques ont connu de surprenantes étapes ; elles sont surtout étroitement liées au contexte social, politique, voire psychologique qui pèse sur les états-majors, les ingénieurs et les combattants confrontés à la nécessité de développer et d’utiliser de nouvelles armes. Processus souvent long, comme le montrera l’exposition, et susceptible d’engendrer tout à la fois d’ingénieuses innovations comme de retentissants échecs, non moins significatifs d’ailleurs et dont les répercussions sur la vie matérielle ou sociale de l’ensemble des populations ont parfois été essentielles.

… et du caractère de leur propriétaire

Au-delà de son rôle létal, l’arme est aussi souvent un objet emblématique du groupe humain qui l’a produite. Expression de la virilité, mais également du goût ou du statut de son propriétaire, objet d’appropriation que l’on personnalise, que l’on transforme, que l’on décore, elle parle des hommes qui vivent avec elle et par elle. Autant de récits que l’on découvrira autour de la trentaine de pièces, exceptionnelles pour certaines, d’apparence délibérément modeste pour d’autres, prêtées par le musée de l’Armée pour cet événement.

Olivier Renaudeau, conservateur, département ancien

Tandis que ces armes seront présentées à Blois, le parcours de l’exposition et la riche iconographie réunie pour illustrer ces Histoires d’Armes trouveront un écho et seront accessibles aux visiteurs de l’hôtel des Invalides sous la forme de panneaux qui prendront place, entre le 23 juillet et le 13 octobre, sous les galeries de la cour d’Honneur.
Un parcours à travers les siècles, à la découverte de l’histoire, triviale, cruelle ou surprenante des instruments de la violence humaine.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

1 commentaire

  1. 4 avril 2014 à 15h00

    Quentin | revolver1873.fr

    Passionné par les armes anciennes, j'ai visité cette exposition au château de Blois. Plutôt pas mal faite, de Belles armes présentées. Une vrai réussite! En plus, elle arrivait juste avant les Rendez-vous de l'histoire, à Blois aussi, consacré à la 1ere Guerre Mondiale. Juste un regret: qu'elle n'est pas durée plus longtemps...